Les techniques d’analgésie

30 septembre Focus
L'analgésie est l'abolition de la douleur, spontanée ou thérapeutique.
banner-15-lw

L’analgésie contrôlée par le patient ou l’utilisation de la PCA (Pompe à morphine contrôlée par le patient)

 

PCA

La PCA utilise le plus souvent de la morphine par voie intraveineuse. La prescription est faite par le médecin.

Lorsqu’une douleur est ressentie, il suffit d’appuyer sur le bouton-poussoir, une dose programmée de morphine est alors délivrée.

 

Si la douleur persiste malgré tout, un appel à l’équipe soignante doit être fait, sans hésitation, pour un ajustement des doses du médicament.

 

Un système de sécurité, très sophistiqué, permet d’éviter tout surdosage. Il n’y a aucun risque de devenir dépendant à la morphine.

 

Le patient est la personne le mieux placé pour apprécier l’intensité de la douleur qu’il ressent. Avec la PCA, il décide lui-même du moment d’administration du médicament. 

 

 

 

Les analgésies locorégionales

 

La péridurale : L’anesthésiste, lors de la consultation, peut proposer, en fonction du type d’intervenion, une péridurale à visée antalgique (introduction d’un fin cathéter entre deux vertèbres).

Son principe est de bloquer temporairement la transmission du message douloureux, au niveau des nerfs innervant la région opérée, en administrant un anesthésique local associé, ou non, à un morphinique. Une pompe sera alors programmée.

analgesie-peridurale

Les blocs nerveux péripériques : Comme le réalise le dentiste lorsqu’il veut extraire une dent, le médecin anesthésiste peut injecter un anesthésique local à proximité du nerf correspondant à la région à opérer, bloquant ainsi la transmission du message douloureux.

Parfois, il pourra être proposé la mise en place d’un cathéter permettant d’administrer l’anesthésique local en continu ou de faire une réinjection.

 

Les infiltrations : Le chirurgien peut aussi injecter un anesthésique local, à la fin de l’intervention, pour diminuer la douleur au niveau des cicatrices (en intra articulaire par exemple).

 

Dans tous les cas, si la douleur persiste malgré tout, il ne faut pas hésiter à faire appel à l’équipe soignante.  

Où nous trouver ?

Où nous
trouver ?

Clinique Claude Bernard

9 Avenue Louis Armand
95124 ERMONT CEDEX
0826 969 697 01.34.15.64.23

Accueil & conseils

Extrait de la page Accueil & conseils.

Lire la suite