Robot Chirurgical

En investissant plus d’1 million d'euros dans l'acquisition de ce robot, la Clinique Claude Bernard anticipe la chirurgie du 21e siècle pour offrir les meilleurs soins possibles à ses patients.

Nurse at Patient Cart da Vinci Si[1]

◗ La chirurgie robotique constitue une formidable avancée technologique dans la prise en charge des patients.

 

Les avantages de la robotique, dans certains types de chirurgie, sont indéniables : opérations moins invasives, récupération du patient plus rapide, risques et infections postopératoires diminués.

Particulièrement adaptée au traitement de certaines pathologies, la chirurgie robotique est devenue un standard aux Etats-Unis où 90 % des cas de cancer de la prostate sont opérés à l’aide du robot Da Vinci.

 

En Europe, l’utilisation du robot Da Vinci n’en est qu’à ses débuts et la Clinique Claude Bernard est pionnière en la matière.

 

Depuis le mois de mai 2011, les patients peuvent profiter du savoir-faire des chirurgiens de la Clinique Claude Bernard, assistés par Da Vinci. Aujourd’hui, une dizaine de chirurgiens de la clinique sont formés ou sont en cours de formation à l’utilisation du robot pour leurs opérations.

 

 

Technologie et avantages du robot chirurgical de dernière génération Da Vinci

 

 

Le robot Da Vinci est un outil au service du chirurgien mais ne le remplace pas. Le système chirurgical Da Vinci constitue une main plus agile et précise pour le praticien, afin de réaliser des opérations plus complexes, avec moins de risques et des séquelles opératoires plus limitées.

 

Le robot chirurgical Da Vinci

 

Le robot médical Da Vinci existe dans plusieurs versions, la plus récente étant dotée des dernières avancées technologiques. Le système Da Vinci comporte, dans sa version la plus actualisée, quatre bras articulés et une caméra binoculaire Haute Définition.

 

L’un des bras est dédié à cette caméra, les autres « tiennent » et « manipulent » les instruments nécessaires à  l’opération, dont un électro-bistouri qui permet des incisions ultra-précises des tissus à l’aide du courant électrique.

 

L’usage de la caméra binoculaire Haute Définition permet une vision tridimensionnelle et un zoom (x15) sur les zones à opérer, surclassant donc l’œil humain et la capacité naturelle du praticien. Les bras manipulateurs articulés permettent des mouvements que les bras et mains du chirurgien ne sont pas capables de faire. Possédant sept degrés d’articulation, ces bras peuvent donc atteindre des zones impossibles à opérer « manuellement », tout en n’étant pas soumis aux micro-tremblements naturels de la main du praticien lors des schémas d’opération complexes et délicats.

 

Da Vinci est « piloté » à distance (généralement quelques mètres seulement de la table d’opération) par le chirurgien depuis une console sur laquelle il dispose d’un écran relié à la caméra Haute Définition ainsi que des diverses commandes permettant la manœuvre des bras du robot chirurgical.

 

 

◗ Opérations avec le système chirurgical Da Vinci : une amélioration du bien-être des patients

 

Picture 020

> Chirurgie moins invasive et moins traumatisante.

> Récupération post-opératoire plus rapide des patients.

> Cicatrices plus petites, voire invisibles.

> Complications post-opératoires et infections diminuées par rapport aux opérations classiques.

> Pertes sanguines réduites durant l’opération.

> Douleurs liées au traumatisme opératoire diminuées, ce qui limite l’administration d’antalgiques.

> Risque diminué de séquelles liées à l’opération.

Tous ces avantages diminuent également la durée d’hospitalisation du patient.

 

 

Les utilisations du robot Da Vinci pour les 4 spécialités réalisées à la Clinique Claude Bernard

 

Chirurgie urologique

 

La prostatectomie radicale représente la plus grande partie des indications et les autres interventions pratiquées sont les néphrectomies partielles ou totales pour tumeur du rein. (La prostatectomie radicale est l’ablation totale de la prostate chez les hommes porteurs d’un cancer de la prostate confiné à l’organe).

 

Aujourd’hui, plus de 80 % des prostatectomies radicales sont réalisées aux Etats-Unis avec l’aide du robot Da Vinci. Par rapport à la chirurgie coelioscopique, le robot permet une dissection plus fine des bandelettes vasculo-nerveuses de l’érection, des dissections plus en sécurité au contact de la prostate aboutissant à une récupération plus précoce de la continence et une meilleure récupération de la fonction sexuelle.

 

La prostatectomie sous assistance robotisée offre tous les avantages de la chirurgie laparoscopique, mais avec une qualité de vision opératoire supérieure (vision en 3D, grossissement x 10), des gestes chirurgicaux plus précis et voisins de la micro-chirurgie avec élimination du tremblement.

Pour en savoir plus : www.urologie-claudebernard-conti.com/

 

 

Chirurgie digestive

 

La chirurgie robotique s’impose désormais dans de nombreux domaines de la chirurgie digestive et notamment dans la cancérologie. Quelques centres de chirurgie colo-rectale dans le monde utilisent le robot Da Vinci  depuis 2005. Depuis mai 2011, la Clinique Claude Bernard privilégie l’utilisation du robot dans deux pathologies : le cancer du rectum et celui du côlon.

 

Le cancer du rectum reste une chirurgie délicate par la localisation de l’organe à l’intérieur du bassin.

 

La coelioscopie permettait déjà de voir de plus près la dissection, mais le système robot Da Vinci apporte un avantage supplémentaire. Commandant à distance les différents instruments et bras articulés, il reconstitue en 3D (grâce à deux caméras insérées dans le ventre du patient) la zone à soigner. Précision accrue d’un côté, diminution des douleurs postopératoires, moindre risque infectieux, saignement moins important et respect des fonctions nerveuses (sexuelles et urinaires), la chirurgie robotique est un véritable apport dans la chirurgie du cancer du rectum logée dans un endroit étroit du bassin.

 

Par ailleurs, la chirurgie robotique est utilisée actuellement à la Clinique Claude Bernard pour mieux disséquer les ganglions dans le traitement du cancer du côlon.

 

Enfin, la chirurgie robotique est utilisée pour la chirurgie bariatrique dans la lutte contre l’obésité.

 

 

Chirurgie gynécologique

 

La chirurgie par robot a explosé ces 10 dernières années en gynécologie en particulier aux USA et dans le reste du monde, pour devenir la spécialité où le plus de procédures de chirurgie robotique sont faites à ce jour. Depuis mai 2011, l’équipe de chirurgie gynécologique de la Clinique Claude Bernard s’est activement investie dans cette nouvelle technologie offrant d’énormes avantages opératoires et post-opératoires. Des hystérectomies, mais également des myomectomies ainsi que plusieurs interventions pour des pathologies cancéreuses peuvent être pratiquées.

 

Le système chirurgical Da Vinci confère aux chirurgiens gynécologues davantage de précision, ainsi qu’une visibilité et un contrôle accrus de leurs mouvements, en surpassant les limites de la chirurgie ouverte et même coelioscopie conventionnelle. La chirurgie robotique en gynécologie permet de traiter chirurgicalement aussi bien la pathologie bénigne pelvienne que dans certains cas la pathologie cancéreuse.

 

> La pathologie bénigne :

La chirurgie robotique, appliquée à la gynécologie, permet de réaliser des ablations complètes de l’utérus (hystérectomies) avec un bénéfice important en termes de douleurs post-opératoires et de durée de séjour. Le système chirurgical Da Vinci peut également réaliser le traitement chirurgical de certaines formes de prolapsus génitaux en réalisant des sacro-colpopexies. La sacro-colpopexie est une procédure chirurgicale pour corriger un prolapsus vaginal où un maillage est utilisé pour maintenir le vagin en position anatomique correcte, avec de nombreux avantages par rapport à la chirurgie ouverte. Le traitement chirurgical avec l’aide de la robotique des endométrioses pelviennes sévères aide à repousser les limites du geste coelioscopique avec des dissections plus précises et moins traumatisantes pour les tissus avoisinants. De même les reperméabilisations tubaires (en cas de stérilisation ou ligature des trompes) autrefois effectuées par microchirurgie, peuvent être réalisées à l’aide du robot Da Vinci avec une plus grande précision.

 

> La pathologie cancéreuse :

La chirurgie robotique permet aujourd’hui de traiter également par voie mini-invasive des cancers de l’utérus (col ou corps) et de faire des prélèvements ganglionnaires étendus (curage), évitant des interventions à ventre ouvert dans certains cas avec une exérèse tout aussi complète et exhaustive.

 

 

Chirurgie Thoracique

 

Le robot chirurgical apporte aujourd’hui une évolution technologique qui sécurise le geste opératoire grâce à la vision 3D qu’il procure et à la précision de la dissection qu’il apporte. Les instruments robotisés reproduisent les mouvements de la main du chirurgien.

 

Les mains du chirurgien se trouvent donc «télé-transportées» dans la cage thoracique du patient sans ouverture.

 

La chirurgie thoracoscopique robotique est aujourd’hui la méthode préconisée en cas de cancer pulmonaire, apportant les meilleures conditions opératoires pour la réalisation des lobectomies et curages ganglionnaires médiastinaux sous thoracoscopie.

 

Les recommandations de l’« American College of Chest Physicians » publiées en Mai 2013 donnent la chirurgie par thoracoscopie comme référence dans le traitement des cancers pulmonaires de stade précoce, à l’encontre de la chirurgie conventionnelle par grande cicatrice avec écartement des côtes (thoracotomie).

 

Le robot chirurgical est l’évolution technologique ultime de la chirurgie mini invasive (thoracoscopie)

Pour en savoir plus :

•  http://www.chirurgierobot.fr/chirurgierobot.fr/CHIRURGIE_CANCEROLOGIQUE.html

 

 

Les indications sont les suivantes :

 

  • Tumeurs pulmonaires bénignes
  • Tumeurs du médiastin
  • Thymectomie pour myasthénie
  • Prélèvements de ganglions médiastinaux
  • Lobectomies pulmonaires
  • Tumeurs de la paroi thoracique

 

Les Bénéfices :

 

♦ Pour le chirurgien

 

  • Vision 3D Haute Définition magnifiée
  • Précision de la dissection
  • Mobilité des instruments sécurisant le geste

 

♦  Pour le patient

 

  • Diminution des douleurs post opératoires
  • Pas de grande cicatrice ni écartement des côtes
  • Courte durée d’hospitalisation (moyenne de 5 jours)
  • Faible mortalité post opératoire (0,3%)
  • Sécurité du geste opératoire 

 

La presse en parle …   Sans-titre-2
Où nous trouver ?

Où nous
trouver ?

Clinique Claude Bernard

9 Avenue Louis Armand
95124 ERMONT CEDEX
0826 969 697 01.34.15.64.23

Accueil & conseils

Extrait de la page Accueil & conseils.

Lire la suite